FAQ

Vous faites affaire avec un déménageur?
Vérifiez auprès de lui si son assurance couvre vos biens. Par mesure de précaution, demandez-lui le nom de son assureur et le numéro de la police. Contactez ensuite l’assureur et validez si les renseignements que l’entreprise vous a donnés sont exacts.

Si vous optez plutôt pour un camion loué, l’entreprise de location vous proposera à coup sûr une assurance. Vous devrez peut-être y souscrire. En effet, l’avenant 27, « Dommages causés à des véhicules dont l’assuré désigné n’est pas propriétaire », ne couvre que les véhicules du même type que celui pour lequel vous êtes déjà assuré. Il est donc probable que votre protection ne couvre pas les véhicules utilitaires, tels que les camions de déménagement.

Si vous prévoyez déménager par vos propres moyens, avec parents et amis, par exemple, votre contrat couvre probablement vos biens durant le déménagement. Néanmoins, communiquez avec votre courtier d’assurance pour confirmer l’étendue de votre protection.
 

Au moment de quitter
Vous êtes locataire et vous quittez votre logement avant la fin officielle de votre bail?
Communiquez avec votre courtier d’assurance. Comme vous êtes encore lié par le bail, vous devez maintenir votre assurance responsabilité civile pour ce logement.

Vous êtes contraint de quitter votre résidence en attendant de la vendre?
Une maison laissée vacante fait généralement l’objet d’une exclusion dans une police d’assurance habitation. Vous devez communiquer rapidement avec votre courtier d’assurance pour l’informer.
 

Vous avez des questions? Contactez-nous!

Vous devez contacter votre courtier afin de l'aviser et celui-ci va transférer votre appel au service de réclamation où un expert en sinistre ouvrira un dossier et vous guidera à travers les procédures de réclamation. Votre courtier en assurance de dommages sera toujours disponible pour vous aider dans vos démarches si nécessaire.

Notre partenaire, GUS (Groupe urgence sinistre), est un expert en matière de prévention de sinistre. Consultez leur site internet au début de chaque saison afin d’appliquer leurs précieux conseils : Gus.ca

L'assurance est en fait l'évaluation des risques possibles pour une situation déterminée. Comme un jeune conducteur a peu d'expérience de conduite, les risques sont plus élevé d'avoir un accident. Ensuite l'expérience d'assurance entre aussi en ligne de compte pour établir la prime à payer.

Comme l'assurance est basé sur la micro tarification, chaque détails peut influencer la prime d'assurance. Que ce soit la profession de la personne, l'expérience d'assurance, le nombres de réclamations, fumeur ou non-fumeur, l'ajout d'un système d'alarme, l'ajout d'un clapet antiretour sont autant de détails qui peuvent modifier vos primes.

Chaque année, les compagnies d'assurance calculent le coût de reconstruction de votre maison en fonction du prix des matériaux et de la main d'oeuvre en cas de sinistre. Ils s'assurent qu'en cas de réclamations, nos assurés soient suffisamment couverts. Il est aussi important de mentionner à votre courtier toutes modifications apportées à la maison car elles peuvent modifier votre couverture d'assurance et la prime qui s'y rattache. En cas de réclamations, la prime peut aussi augmenter d'environ 10% annuellement. C'est pourquoi il est important de contacter votre courtier qui saura vous conseiller pour vos réclamations et l'impact qu'elles pourraient avoir sur votre dossier.

En automobile, la protection valeur à neuf augmente chaque année, même sans accident. Comme le véhicule vieilli, la valeur à neuf augmente car s'il y à perte totale le client auradroit à un véhicule neuf.

Les primes d'assurances sont basées sur la micro tarification et la cote de crédit d'un client. Une bonne cote de crédit représente moins de risque pour l'assureur et aura comme résultat une meilleur prime. Nous n'avons pas accès aux dossiers de crédit de nos clients et le fait d'obtenir un consentement verbal n'affecte en aucun cas le pointage au crédit.

En habitation, il faut s'attendre à une augmentation de 10% de la prime par an par réclamation. Sachez qu'une réclamation affecte un dossier d'assurance durant 6 ans. En automobile, il est rare que suite à 1 réclamation la prime augmente. Par contre, avec 2 réclamations dans les 3 dernières années, la prime devrait augmenter. Avec 3 réclamations dans les 3 dernières années, la compagnie pourrait même aller jusqu'à annuler le contrat.

Oui. Un véhicule entreposé est sous votre responsabilité et peut subir des dommages. Pour remiser un véhicule et qu'il demeure couvert pour feu vol vandalisme responsabilité civile vous devez aviser votre courtier, et selon les compagnies, vous pourrez recevoir un crédit soit à l'émission de l'avenant remisage ou soit lors de la remise sur la route du véhicule.

Oui. Sachez toutefois que c'est l'assureur du propriétaire du véhicule qui paiera les dommages suite à un accident si quelqu'un d'autre, avec autorisation, conduit le véhicule. C'est le dossier du conducteur qui sera entaché dans cette situation. Par contre, cette règle ne s'applique pas pour les jeunes conducteurs de moins de 25 ans. Ils doivent être mentionnés au contrat du véhicule s'ils l'utilisent de façon régulière.

La prévention demeure le  meilleur moyen de contrer ces crimes :

  • Le vol d'identité peut survenir sur Internet, par  téléphone, par  télécopieur ou par courriel. Par conséquent, soyez particulièrement vigilant lorsque vous recevez des courriels, des appels ou du courrier sollicitant vos coordonnées personnelles ou  financières.
  • Retirez de votre porte-monnaie  ou de votre sac à main toutes les pièces d'identité qui ne sont pas essentielles et déposez-les plutôt dans un endroit sécuritaire. 
  • Vérifiez périodiquement vos rapports de solvabilité, vos relevés de comptes bancaires ou de cartes de crédit et signalez  toute irrégularité à l'institution financière concernée et aux agences d'évaluation du crédit.
  • Lors d'une  transaction, il est plus sûr de glisser votre carte vous-mêmes dans le lecteur plutôt que de laisser un commis s'en charger. Si vous devez remettre votre carte, gardez-la toujours à la vue.
  • Toujours masquer votre main lorsque vous entrez votre numéro d'identification personnel à un guichet automatisé ou à un clavier quelconque.
  • Mémorisez  tous les numéros d'identification personnelle de vos cartes de paiements et d'appels. Ne jamais les écrire sur les cartes en question.
  • Familiarisez-vous avec  les cycles de facturation de vos cartes de crédit et de débit.
  • Les poubelles sont une mine d'or pour les voleurs d'identité. Assurez-vous de déchiqueter vos documents personnels ou financiers avant de les jeter.
  • Lorsque vous changez d'adresse, assurez-vous d'en aviser  le bureau de poste local et toutes les institutions financières concernées (votre banque et les compagnies émettrices de cartes de crédit).
  • L'âge du conducteur
  • Expérience de conduite : plus les années d'expérience de conduite sont nombreuses, moins élevée sera la prime
  • Expérience en assurance :  le nombre d'années d'éxpérience en tant que détenteur d'un contrat d'assurance peut déterminer le genre de risque que vous représentez pour l'assureur
  • Nombre de réclamations 
  • Cours de conduite ou non
  • Kilométrage annuel :  plus votre kilométrage annuel est élevé plus la prime sera élevée
  • Études supérieures
  • Profession
  • Type de voiture

Circuler avec un pare-brise endommagé peut être dangereux et mettre votre sécurité en péril! Selon les experts en sécurité automobile, avec les ceintures de sécurité et les coussins gonflables, le pare-brise fait partie des plus importants dispositifs de sécurité des véhicules automobiles.

En cas d’impact, votre pare-brise sert à :
•    Prévenir l’éjection des occupants du véhicule
•    Augmenter la résistance au choc
•    Empêcher l’effondrement du toit

En plus de nuire à votre vision, un pare-brise fissuré ou craqué n'offrira pas la même protection en cas d'accident et pourrait même, dans certaines conditions, nuire au bon fonctionnement des coussins gonflables. Voilà de bonnes raisons de procéder à une réparation rapidement.

Êtes-vous couvert pour les bris de vitre?
Le « chapitre B3 » couvre tous les accidents sans collision ni versement, incluant les bris de vitre. Cette protection est incluse dans la plupart des contrats d’assurance auto et elle couvre les frais de réparation ou de remplacement de toutes les vitres du véhicule. Normalement, une réparation de pare-brise ne vous oblige pas à débourser de franchise et n’a pas d’influence sur votre prime d’assurance. Cependant, en cas de remplacement, vous devrez payer la franchise.

Réparer ou remplacer?

Voici nos recommandations:
Faites évaluer la nature du bris par un spécialiste. Il déterminera si votre pare-brise doit être réparé ou remplacé. Dans la mesure du possible, il privilégiera la réparation. Les techniciens spécialistes utilisent un procédé de réparation éprouvé et fiable en injectant une résine incolore qui résorbera la fissure ou toute autre altération. Et une fois le bris réparé, votre pare-brise retrouvera sa solidité d’origine et vous assurera une protection complète.
Il se peut que les spécialistes n’aient d’autre choix que d’installer un nouveau pare-brise. Notez que les vitres de côté ou arrière de la voiture ne peuvent pas être réparées et doivent être remplacées.

Quoi qu’il en soit, n’attendez pas qu’il soit trop tard. Peu importe si votre pare-brise doit être réparé ou remplacé, agissez maintenant, il en va de votre sécurité et de celle de vos passagers.
Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!
 

Avec la belle saison qui tire sa révérence, vous remiserez prochainement votre caravane en mouvement (roulotte, tente-roulotte, fifthwheel, etc.) ou votre autocaravane (VR) pour plusieurs mois. Pour retrouver votre véhicule en bon état au printemps, adoptez ces simples mesures de prévention, vous vous en féliciterez au moment de reprendre la route!

Dehors, l’eau des tuyaux!
 

Des tuyaux endommagés sont des causes potentielles de pépins lors de la remise sur la route. Un peu de préparation devrait vous permettre de prévenir les bris. La clé : une bonne vidange des tuyaux.

1.    Évacuez l’eau stockée dans tous les tuyaux et les réservoirs. Faites le tour des installations comme l’évier, la douche, la toilette et le chauffe-eau. Rincez le tout.
2.    Versez un antigel en quantité suffisante dans les tuyaux. Ce produit évacuera l’eau. Une bonne idée : verser une tasse d’antigel dans le drain de la toilette et des éviers. N’oubliez pas d’actionner la soupape de déviation du chauffe-eau. Elle a pour fonction d’éviter que l’antigel n’y pénètre.
3.    Ouvrez tous les robinets du véhicule. Vous saurez que toute l’eau a été chassée des tuyaux lorsque le liquide qui s’écoulera prendra une teinte rouge.
4.    Ouvrez les bouchons des tuyaux de vidange. L’eau restante s’en écoulera. Refermez tous les bouchons ensuite.

D’autres gestes incontournables pour protéger votre véhicule

•    Inspectez toutes les ouvertures, comme les portes et les fenêtres, ainsi que les joints de scellant pour vous assurer que tout est étanche. Les infiltrations d'eau causent souvent beaucoup de dommages : il ne faut surtout pas négliger l'importance d'un bon calfeutrage. Sachez aussi que les contrats d'assurance peuvent exclure certains dommages, comme ceux causés par des infiltrations d'eau graduelles ou répétées (moisissures, pourriture, etc.). Bref, vous constatez une détérioration, même mineure? N'attendez pas; calfeutrez!
•    Portez une attention aux bouteilles de propane : fermez-les et retirez celles qui vous semblent endommagées.
•    N’oubliez pas de nourriture à l’intérieur. Vous n’aimeriez pas cohabiter avec de la vermine au moment de retrouver votre véhicule.
•    Vidangez l’huile.
•    Ajoutez un additif dans l’essence, lors du dernier plein pour éviter que des dépôts s’accumulent dans le réservoir.
 

Vous entreposez votre véhicule à l’extérieur?

Redoublez de précautions :
•    Évitez de le remiser sur le gazon. Mettez-le plutôt à l’abri de l’humidité en l’installant sur une surface de ciment ou de béton, ou encore sur une pellicule de polyéthylène. Vous éviterez un problème potentiel de rouille.
•    Déneigez le toit du véhicule pendant l’hiver. Le poids de la neige peut fragiliser sa structure.

En moins d’une journée, vous aurez fait le tour de votre véhicule et l’aurez bien préparé à affronter les rigueurs hivernales. Ne restera qu’à attendre le retour du printemps pour monter à nouveau à bord et voir du pays!

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec lui!




 

Saviez-vous que les dégâts d’eau représentent la première cause de réclamation en assurance habitation au Québec? Conditions météorologiques extrêmes, installations vieillissantes et entretien courant déficient sont quelques-unes des causes de sinistres liés à l’eau. Dans la majorité des cas, ils peuvent être évités par de simples mesures de prévention. En voici quelques-unes qui pourraient vous éviter des tracas:

Tuyaux et boyaux des électroménagers :

Au fil du temps, ceux-ci se détériorent et peuvent causer des fuites. Les tuyaux utilisés pour l’eau chaude, comme ceux du lave-vaisselle et de la laveuse sont plus vulnérables. Remplacez-les selon les instructions du fabricant.

Chauffe-eau :

L’usure ou le bris d’un chauffe-eau peuvent être difficiles à détecter et à anticiper. Soyez prévoyant en le remplaçant tous les 10 ans.

Appareils sanitaires :

Assurez-vous que le drain de la baignoire, des éviers et des lavabos soient bien dégagés. Si l’eau s’écoule plus lentement ou qu’elle ne s’écoule plus, prenez les moyens pour dégager le tout. Recettes maison et produits chimiques donnent des résultats mitigés? Faites appel à un plombier sans tarder.

Clapet antiretour :

Situé au sous-sol, ce clapet évite que l’eau des égouts ne refoule par les appareils sanitaires comme la toilette ou la laveuse. Assurez-vous qu’il soit accessible et vérifiez annuellement s’il fonctionne bien. S’il n’y en a pas dans votre maison, installez-en un sans tarder!

Robinet extérieur :

Profitez des préparatifs sur votre terrain en vue de l’arrivée de l’hiver pour vidanger le robinet extérieur.

Gouttières :

Retirez les feuilles et les débris qui s’y sont accumulés au printemps et à l’automne. De plus, assurez-vous qu’elles rejettent l’eau à au moins 1,5 m des fondations.

Fenêtres du sous-sol et margelles :

Assurez-vous que le joint d’étanchéité autour des fenêtres soit en bon état.

Fondations :

Si des fissures apparaissent, contactez rapidement un spécialiste!

Toiture :

Assurez-vous aussi que votre entretoit soit bien ventilé. La présence d’évents réduit les risques de dommages causés par la condensation. En hiver, une mauvaise ventilation empêche l’humidité présente dans l’entretoit de sécher. L’eau créée par la condensation se transforme en glace sous l’intensité du froid et risque de causer des dommages au plafond en fondant.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Chauffage au bois : profitez-en de manière sécuritaire!
Avec l’arrivée de la saison froide, rien de mieux que d’allumer un petit feu réconfortant pour réchauffer la maisonnée et mettre une ambiance romantique! Les statistiques démontrent cependant que plus du tiers des incendies de résidences ont pour origine les feux de cheminée. Plusieurs incendies sont aussi attribuables à une mauvaise disposition des cendres de foyer. Pour éviter que votre soirée romantique ne vire au dramatique, voici quelques conseils de L’Unique assurances générales :

Être prévenant
Si vous ne chauffez pas souvent au bois, votre cheminée doit être ramonée au moins une fois durant l’année, de préférence au printemps. Vous chauffez uniquement au bois? Faites ramoner la cheminée environ aux trois cordes de bois brûlé.
Il est conseillé de vous doter d’un ou de plusieurs détecteurs de gaz carbonique (CO2), que vous installerez idéalement près des chambres à coucher et au sous-sol près du chauffage central. Il faut éviter de placer les détecteurs près d’un ventilateur de plafond, d’une porte ou d’une fenêtre, ou encore derrière un meuble ou des rideaux.
De plus, vous devriez vous procurer un extincteur portatif de 5 lb à poudre chimique de type ABC, qui peut combattre à peu près n’importe quel feu. Vérifiez vos extincteurs et vos détecteurs régulièrement.

Se débarrasser correctement des cendres de foyer
Les cendres peuvent rester chaudes pendant 72 heures et même plus. Pour disposer de façon sécuritaire de vos cendres de foyer et prévenir les incendies, voici quelques précautions élémentaires à prendre :

1.    Jetez vos cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, muni d’un couvercle mécanique.
2.    Sortez-les et conservez-les dehors, à au moins 1 mètre des murs extérieurs de la maison ou de tout matériau combustible.
3.    Vérifiez si les cendres sont vraiment refroidies après 72 heures. Si c’est le cas, videz-les dans un sac en plastique bien fermé et mettez le tout dans votre bac à compost ou votre bac à déchets.

Vous avez la fibre écologique… et économique? Au printemps, les cendres de bois refroidies et exemptes de morceaux feront un bon engrais pour votre potager ou vos plates-bandes! Bon hiver, bien au chaud et en toute sécurité!


 

Avisez votre courtier dès qu’il y a un changement dans l’utilisation de votre véhicule.

Dès que votre jeune obtient son permis d’apprenti conducteur et commence à conduire votre auto en votre compagnie, appelez votre courtier afin de le faire ajouter sur votre police d’assurance à titre de conducteur occasionnel. C’est une précaution importante, puisqu’en cas d’accident (responsable ou non), l’assureur pourrait poser certaines conditions lors du règlement de la réclamation. Bien sûr, l’ajout de ce nouveau conducteur aura un impact sur le montant de votre prime, qui sera ajusté selon divers facteurs, dont son âge et son sexe.

Par la suite, lorsqu’il obtiendra son permis probatoire et conduira seul, avisez sans faute votre courtier du nouveau type de permis détenu par votre jeune et de la fréquence à laquelle il utilisera votre véhicule.

Quoi de plus frustrant que de réaliser que des voleurs ont non seulement violé l’intimité de notre demeure, mais qu’ils ont aussi dérobé nos biens de valeur? Au Québec, 53 219 introductions par effraction ont eu lieu en 2010. Ces délits se produisent surtout du lundi au vendredi entre 6 h et 18 h. Voici quelques conseils afin de prévenir le vol dans votre résidence :

1.    Verrouillez toujours portes et fenêtres
•    Choisissez de préférence des portes pleines, en bois recouvert de métal et munies de serrures à pêne dormant de 2,54 cm (1 pouce).
•    Utilisez une barre pour sécuriser la « porte patio ».
•    Assurez-vous que toutes les fenêtres sont munies d’un système de verrouillage (incluant les puits de lumière) et installez un bâton en bois aux fenêtres coulissantes si elles ne sont pas munies d’une barre en métal bloquant leur ouverture.

2.    Munissez-vous d’un système d’alarme relié à un central et actionnez-le chaque fois que vous quittez votre résidence. Avisez votre fournisseur en cas d’absence prolongée et donnez les coordonnées d’une personne de confiance que vous aurez chargée de surveiller votre résidence.

3.    Munissez-vous d’un chien… ou faites croire que vous en avez un. Les voleurs évitent généralement les résidences où vit un chien. Vous ne voulez pas de chien? Une affiche « Gare au chien » peut être tout aussi dissuasive!

4.    Sécurisez l’extérieur de votre résidence
•    Assurez-vous que votre numéro civique est bien visible pour permettre aux policiers ou autres services d'urgence de bien identifier votre résidence.
•    Éclairez bien tous les accès à votre résidence et à votre cabanon (incluant les abris temporaires en hiver). L’utilisation de détecteurs de mouvement est recommandée.
•    Rangez sous clé les échelles ou les outils pouvant servir à s'introduire dans votre résidence.
•    Assurez-vous qu’aucun objet pouvant être volé n'est visible (tondeuse, bicyclette, souffleuse, etc.). Si vous laissez votre souffleuse à l’extérieur, attachez-la solidement avec une chaîne et un cadenas.
•    Ne laissez pas traîner les emballages des articles de valeur (téléviseur, chaîne stéréo, ordinateur, etc.) que vous achetez dans votre entrée ou sur votre terrain.


5.    En cas d’absence prolongée
En plus des conseils précédents, certaines mesures aideront à tenir les voleurs à l’écart :
•    Demandez à une personne de confiance de visiter fréquemment votre demeure pour s’assurer que tout va bien, ramasser votre courrier, pelleter l’entrée, tondre la pelouse, etc.
•    Installez des minuteries sur l’éclairage intérieur afin de donner l’impression que vous êtes là.
•    Évitez d’annoncer votre absence sur votre boîte vocale ou sur les médias sociaux.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer nous!